Accueil / Albums / REPORTAGES / JO 2012 Défilé sur les Champs-Elysées [52]

2012 année olympique !

Pour moi les JO 2012 sont aussi une première, ENFIN j'ai pu suivre TOUS les matchs de handball filles et garçons dans leur intégralité ! MERCI internet !

15 jours de suspens et d'émotions que j'ai décidé de clôturer par une première, aller braver la foule pour assister au retour des athlètes français sur les Champs-Elysées à Paris.

Ce jour J, dès le gong de sortie de mon travail j'enfourche ma petite moto et je file direction le centre de Paris pleine de doutes quant aux conditions qui m'attendent sur les Champs.

Après avoir garé la moto dans une rue adjacente, j'arrive sur place vers 16h20. Pas autant de monde que je ne le craignais. Bien entendu devant l'Addidas Store une foule commpacte est déjà installée, mais sur le trottoir d'en face la foule est bien moins dense.

Je remonte donc un peu et je m'installe sur le bord du trottoir dans un des espaces libres. Petit-à-petit derrière, la foule commence à s'agglutiner et devant, les CRS se déploient. 

L'heure approchant à grand pas (début du défilé prévu 17h en haut des Champs) je décide de préparer mon matériel photo.Bien m'en a pris car 2 minutes après nous devons nous lever pour permettre l'installation de barrières sur le rebord du trottoir ( ainsi ceux du premier rang se retrouvent coincé contre les barrières).

Ces barrières, une aubaine pour moi, car je peux ainsi me débarrasser de ma veste de moto très encombrante.

Quelques minutes plus tard, la circulation en descente est interrompue et certains de taille moins modeste que la mienne nous annoncent que plus haut le public a envahi la chaussée et que 3 bus bleus ont commencés leur descente.

Au fil des minutes qui s'égrainent lentement, une certaine fébrilité s'empare de la foule et au moment où le premier bus arrive à notre hauteur c'est carrémént de la colère qui saisi les supporters d'en face, car la circulation montante n'ayant pas été interrompue un embouteillage de bus touristiques leur masque la vue, les pauvres !

Et là, je bénis le soleil qui a contribué au choix du trottoir que j'ai squatté. Mais ce que je n'avais pas prévu c'est la proximité et la hauteur du bus. Du coup, shooting en contre-plongée et gros handicap, la combinaison soleil dans le dos et ciel nuageux en face égale ....contre-jour sur beaucoups de clichés !!!

Mais malgrès tout je ne boude pas mon plaisir, trop court bien que les bus roulaient très lentement. Une fois les 3 bus délaistés de toutes ces belles médailles j'ai pris le chemin du retour après avoir admiré le show de Teddy Rinner qui tardait à descendre de son bus (le dernier) Grave erreur j'avais déjà rangé le matériel avant de fendre la foule !

Voilà, maintenant la suite en images...

 

0 commentaire