L'endurance équestre est une course de fond chronométrée se déroulant en pleine nature, sur une longue distance composée de plusieurs boucles pouvant être différentes, tout en conservant une monture en parfait état de santé.

Des contrôles vétérinaires obligatoires sont effectués de façon régulière tout au long du parcours (au début de la journée, à chaque fin de boucles…) car en cas de doute (épuisement, boiterie, déshydratation…) celui-ci est disqualifié. Tout au long de l'épreuve, l'effort de l'animal doit donc être maîtrisé.

 

Chaque duo cavalier-cheval est assisté d’une équipe suiveuse personnelle avant, pendant et après la course. Elle aide le cavalier à préparer son cheval et le matériel au départ et à l’arrivée de chaque boucle.

Elle le retrouve chargée de seaux et de bouteilles d'eau aux points d'assistance prévus par le « road book » en reliant chaque points en voiture.

C'est là, que les chevaux sont arrosés pour les aider à lutter contre la déshydratation, qu'on propose à boire au cheval et au cavalier, et qu'on jette un œil sur l'état général du cheval.

 Le trajet par la route est souvent plus long et l’équipe doit respecter un timming rigoureux pour ne pas manquer les différents rendez-vous.

 

Il existe deux catégories d’épreuves, les épreuves à vitesse limitée et les épreuves à vitesse libre.

Sur une épreuve à vitesse imposée, le franchissement de la ligne d'arrivée de l'étape déclenche l'arrêt du chronomètre. Le cavalier a alors une heure avant son second départ. Au bout de 30 minutes d'arrêt, il doit se représenter au contrôle vétérinaire pour vérifier l'état de son cheval avant d'attaquer une nouvelle boucle. Le classement est établi à la fois en fonction de la vitesse et en fonction de la fréquence cardiaque finale.

Sur une épreuve à vitesse libre, le chronomètre continue de tourner après le franchissement de la ligne d’arrivée de l’étape. Il ne s'arrête que lors de l'entrée du cavalier et du cheval dans l’aire de contrôle vétérinaire. le classement est obtenu selon l’ordre de franchissement de la ligne d’arrivée. Le gagnant est validé après un dernier contrôle vétérinaire et l'accord du président du jury.

Dans les deux catégories, avant de passer le contrôle vétérinaire, le team de chaque cheval se consacre aux soins du cheval et à sa récupération.  Puis le cheval est ramené dans son box pour une longue pose où il est nourrit et son état contrôlé par le team. Dans la catégorie vitesse libre se moment est très stratégique puisque son but est de préparer le cheval et faire baisser son rythme cardiaque le plus rapidement possible pour le présenter au contrôle vétérinaire et ainsi arrêter le chronomètre.

Pour ces deux courses; 2 lieux géographiquement éloignés, 2 météos totalement opposées, 2 organisations différentes puisque pour l'une les arrivées d'étapes étaient toujours au même endroit alors que pour l'autre le lieu pouvait varier.

Par conséquent 2 ambiances totalement différentes.

0 commentaire